ImmobilierDes marchés immobiliers plus tendus qu’en 2019

27 août 20200
https://www.tkr-patrimoine.fr/wp-content/uploads/2020/08/apartment-building-1149751.jpg

Le dernier baromètre mensuel de SeLoger, publié par le magazine Capital, s’est penché sur la tension des différents marchés immobiliers dans les 30 plus grandes villes de France. Si l’hétérogénéité caractérise une fois de plus le marché français, force est de constater que la demande est bien au rendez-vous depuis la fin du confinement, à des degrés divers. Ce baromètre compare la tension entre mai et juillet 2020 à celle de 2019 sur la même période. Le calcul se fait en divisant le nombre d’acheteurs au nombre de vendeurs : dès lors que le ratio est supérieur à 1, les acheteurs sont plus nombreux que les vendeurs, ce qui favorise généralement les délais de transactions, mais exerce aussi une pression sur les prix.

 

14 villes affichent un ratio supérieur à 1, mais toutes enregistrent une évolution positive de leur tension immobilière, c’est-à-dire que le nombre d’acheteurs potentiels s’est accru par rapport à l’an dernier. Hors Paris, cinq municipalités se détachent nettement (ratio acheteurs/vendeurs) :

 

  • Lyon : 2,77 (+2%)
  • Boulogne-Billancourt : 2,37 (+2%)
  • Angers : 1,76 (+150%)
  • Strasbourg : 1,59 (+54%)
  • Nantes : 1,56 (+41%)

 

On remarque que la tension évolue de manière marginale à Lyon et Boulogne-Billancourt, zones où la demande excède l’offre depuis des années. Réputée pour sa tension immobilière endémique et ses prix stratosphériques, Paris compte 2,56 acheteurs pour un vendeur, soit une progression de 15% sur un an : la capitale a toujours la cote et n’est pas désavouée par les acheteurs comme le voulait la rumeur post-confinement. L’étude de SeLoger nous permet d’observer que Bordeaux n’est plus la ville de tous les records. Même si la tension évolue favorablement (+67%), la demande est inférieure à l’offre (0,69), avec, pour effet, une augmentation du délai moyen de disponibilité des biens de 56% : une annonce reste active 75 jours contre 48 jours l’an passé.

Les biens se vendent plus rapidement

Plus d’acheteurs que de vendeurs = tension sur les prix. Les propriétaires vendeurs ont la main pour négocier et obtenir un prix de vente final correspondant à leurs prétentions. On constate d’ailleurs une augmentation du budget moyen comme à Metz (+8%), Besançon (+10%), Limoges (+11%), et surtout Brest (+29%), ville où l’évolution de la tension est manifestement la plus forte (+214%).

Ce déséquilibre engendre également une diminution des délais de disponibilité des logements. La durée de vie des annonces se raccourcit d’environ 30% dans des villes comme Angers, Brest, Lyon, Strasbourg, se situant entre 35 et 45 jours. La palme revient à Boulogne-Billancourt où un bien trouve acquéreur en 22 jours. Dans les communes où le marché est plus détendu (tension inférieure à 1), les délais moyens se sont en revanche allongés, comme à Amiens, Grenoble, Le Mans, ou Saint-Étienne en dépit d’une tension plus élevée qu’en 2019, mais qui demeure à un niveau faible.

Tension Evolution tension Budget moyen Evolution budget moyen Délai moyen Evolution délai moyen
ANGERS 1,76 150% 244 306 1% 40 -35%
BREST 1 214% 185 550 29% 44 -30%
STRASBOURG 1,59 54% 319 460 -4% 36 -29%
LYON 2,77 2% 349 384 1% 35 -28%
LE HAVRE 0,57 90% 187 058 -3% 61 -25%
RENNES 2,12 125% 279 902 7% 49 -19%
TOULON 0,39 58% 262 311 0% 89 -19%
TOULOUSE 0,81 57% 299 267 -2% 51 -19%
MARSEILLE 1,15 46% 284 974 -1% 63 -18%
MONTPELLIER 0,55 75% 241 023 -4% 74 -16%
NIMES 0,37 77% 230 497 3% 80 -16%
LILLE 1,44 123% 264 142 5% 52 -13%
VILLEURBANNE 1,24 50% 250 724 -1% 49 -13%
NANTES 1,56 41% 302 279 -4% 45 -11%
TOURS 1,08 100% 249 380 0% 80 -11%
CLERMONT FERRAND 0,94 53% 179 659 -5% 67 -10%
LIMOGES 1 152% 175 824 11% 97 -9%
ORLEANS 1,03 89% 222 829 2% 70 -9%
BOULOGNE BILLANCOURT 2,37 2% 620 010 1% 22 -8%
AIX EN PROVENCE 0,91 46% 421 278 -2% 73 -5%
BESANCON 0,79 101% 209 159 10% 75 -3%
REIMS 0,8 122% 222 462 1% 106 1%
PARIS 2,56 15% 663 448 2% 33 2%
DIJON 0,82 107% 210 994 -5% 99 8%
NICE 0,6 68% 311 214 -1% 112 16%
PERPIGNAN 0,22 29% 160 111 0% 123 17%
METZ 1,38 104% 213 764 8% 87 18%
GRENOBLE 0,82 100% 207 808 -3% 78 30%
LE MANS 0,57 162% 185 412 -3% 86 31%
SAINT ETIENNE 0,67 99% 120 957 1% 110 35%
AMIENS 0,66 110% 217 678 4% 94 53%
BORDEAUX 0,69 67% 364 563 3% 75 56%

A Clermont Ferrand, bien que la demande reste légèrement inférieure à l’offre, la tension a également augmenté de manière significative avec des délais de vente plus courts. On notera néanmoins que le budget moyen constaté est en baisse de 5%.

Source : Capital

Leave a Reply

https://www.tkr-patrimoine.fr/wp-content/uploads/2020/08/TKRlogo2-160.png

Cabinet de gestion de patrimoine – Conseiller en investissement financier et immobilier, fiscalité, et transmission basé à Clermont-Ferrand.

INFORMATIONS DE CONTACT :

1 rue des Prés Bas 63000 Clermont-Ferrand
06 45 44 28 38
contact@tkr-patrimoine.fr

Suivez-nous sur:

Copyright © COQPIT 2020       Mentions legales